Analyse du succès de la cigarette électronique

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Une vapoteuse de cigarette électronique

Invention de la cigarette électronique

L’inventeur de la cigarette électronique à réalisé des expériences dans son laboratoire depuis 2002.
Il a eu de la chance et après avoir testé différents processus de fabrication pour les cigarettes électroniques, il en a trouvé un qui a parfaitement fonctionné. Il a donc rapidement déposé un brevet e-cigarette. Il estime aujourd’hui que tous ces nouveaux produits qui enfreignent son brevet ont profondément porté préjudice à son entreprise. En effet son avocat affirme que la majorité des cigarettes électroniques proposées sur le marché mondial enfreignent pour la plupart son brevet.
En 2006 les chiffres de vente de la première génération de cigarettes électroniques ont été énormes et la société de l’inventeur de l’e-cigarette était le seule qui distribuait des cigarettes électroniques sur le marché.

La cigarette électronique aujourd’hui

Depuis peu l’union Européenne a décidé de ne pas restreindre la vente de l’E-cigarette aux buralistes. De nombreuses personnes trouvent qu’il sagit d’un moment historique dans l’histoire de la cigarette électronique. C’est une victoire remarquable pour tous les vapoteurs dont ceux inscrit sur le site aiduce qui se sont mobilisés pour se faire entendre et qui ont lutté contre la classification de la cigarette électronique en tant que médicament. Ce sont des vapoteurs français, des vapoteurs européens qui ont donné de la voix pour défendre le produit qui leur a permis d’arrêter de fumer. Ca aurait tout simplement tuer le produit et renvoyer les vapoteurs vers le tabac et justement, la décision de Bruxelles étant à chaque fois de vouloir lutter contre le tabagisme a été la bonne. Les députés européens ont écouté la voix des vapoteurs et ont voté à la majorité.

Le marché florissant de l’E-cigarette dans le monde

Michel a quitté son travail d’infirmier pour ouvrir sa propre boutique de cigarettes électroniques à New-York, une affaire en or. Nous connaissons une croissance de 10 à 15 % par par mois. Nous avons ouvert ce magasin pour aider les fumeurs à passer à la cigarette électronique qui est meilleure pour la santé. Selon une récente étude scientifique aux États-Unis 60% des fumeurs testés ont réduit leur consommation de tabac grâce à la cigarette électronique. Malgré un manque de recul sur une éventuelle nocivité des e-liquides à vapoter, les commerçants affirment que leurs produits sont sûrs. Rien n’est sorti pour l’instant, qui démontre que c’est nocif pour la santé, nous n’avons pas d’études approfondies, mais la plupart des choses sont saines. En fait, ici, les clients peuvent goûter, près de 200 parfum les saveurs fruitées sucrés, ce sont les plus populaires. là je goûte le parfum à l’ananas et avant j’ai essayé la banane. Des parfums utilisés par les jeunes. Aux États-Unis, un jeune non fumeur sur 4 a déjà essayé la cigarette électronique pourtant interdite aux moins de 18 ans, de quoi alarmer les professionnels de santé. Plus tard, ce ne sera pas assez fort pour eux, ils passeront à la cigarette, l’habitude de le geste, rien ne changera, en fait, ça les encourage à fumer. les fabricants de e-liquide, assure ne pas viser les jeunes, ils mettent en avant un marché qui séduit avant tout un public adulte, nous n’avons pas besoin de vendre aux enfants, c’est un truc qui se vend tout seul à tous ceux qui veulent vapoter et qui ont l’âge de le faire.

Pour l’instant ce qui préoccupe ce vendeur d’e-liquide et qu’aucune loi ne réglemente sa profession : Est-ce que ce e-liquide été fait dans un garage, a été fait dans un environnement propre et hygiénique ? Moi personnellement c’est pour ça que je veux que des règles entrent en vigueur: oui, quand même, on attend une législation promise pour bientôt par les autorités américaines. Le marché continue de croître et devrait générer cette année aux États-Unis 1,5 milliards de dollars.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »